Le blog

Conseils, astuces

J’ai toujours faim

Malgré toute la bonne volonté du monde, nous sommes motivés, on se contrôle, on mange… Mais vous avez toujours envie de manger, à tout moment, en tout lieu ; vous avez l’impression de n’être jamais rassasié, y compris après le repas.

Alors d’où vient ce problème ? A moins que la faim se loge avant tout dans ma tête ?

pascale-massart-dieteticienne-conseille-en-produit-medecine-douce-soissons-urcel-coucy-domicile-aisne-photo-blog-aliments-anti-inflammatoires.jpg

Nous sommes toutes passées par la phase « Je veux perdre du poids ».

Mais souvent, nous ressentons une sensation qui se transforme en obsession : LA FAIM.

Et pourtant, nos irréductibles poignées d’amour ne nous empêchent pas de vider le frigo… On a beau être conscientes du crime, rien n’y fait. L’envie de manger prend le dessus ! Du coup, alors qu’on a perdu 3 kg après un régime amincissant, bing, on en récupère 4 deux semaines plus tard. Les régimes ne font pas maigrir à long terme. Ils aggravent le surpoids, provoquent des complications médicales, des troubles du comportement alimentaire ainsi que des difficultés psychologiques. Mieux vaut MANGER ÉQUILIBRÉ, un principe valable pas uniquement pour le moral !

J AI FAIM…OU PAS?

Bizarrement, il suffit souvent d’ouvrir le frigo pour sentir monter la faim. Mais attention à ne pas confondre FAIM et GOURMANDISE. En effet, il est bon de rappeler qu’il faut attendre 2 heures après le repas pour savoir si l’on a à nouveau vraiment faim. Parfois, la faim peut constituer une sorte de réaction émotive face à un choc psychologique.

Ça commence dès l’enfance, et même dès la petite enfance, nous apprenons ce que sont FAIM et SENSATION DE SATIETE. Il est donc important d’insister sur les apprentissages auprès des parents. TOUTE LA VIE, nous traînons les SEQUELLES INCONSCIENTES des expériences alimentaires précoces : RATIONS EXCESSIVES, PEUR DE MANGER, FORCAGE, COMPULSION DE MANGER A TOUTE VITESSE, NE PLUS SAVOIR S ARRETER , ACCEPTER DE SUBIR L’ALIMENT AU DELA DES SENSATIONS DU CORPS, sont des TRACES DES VECUS des deux ou trois premières années de vie.

LA BONNE HABITUDE POUR LES PARENTS N’utilisez pas la nourriture pour consoler ou distraire votre enfant. Ne restreignez pas ses menus selon VOS préférences, laissez-lui le choix d’aimer tous les aliments ! N’insistez pas pour qu’il finisse son assiette à tout prix. Et inversement, ne le stoppez pas s’il n’a pas terminé. Ne le félicitez pas d’avoir mangé tel ou tel plat. Il risquerait d’en manger pour vous faire plaisir et non en fonction de sa faim. N’oubliez jamais que vous ETES LE MODELE, mais que le CONTROLE DE LA FAIM DOIT ETRE CELUI DE L’ENFANT.

Je mange à heure fixe selon mes habitudes de vie

Vous ne mangez pas suffisamment aux repas par restriction ou sans faim, vous avez l’impression de manger normalement lors des repas…et pourtant vous avez encore faim en dehors des repas principaux. Vous n’êtes pas assez attentif aux signaux de rassasiement envoyé par l’estomac…

J’apprends à identifier les quantités nécessaires

En fait, plutôt que de se priver en dépit du bon sens, il faut avant tout apprendre à manger équilibré. Une importante nuance dans son comportement alimentaire. Manger à sa faim mais de façon intelligente. On peut limiter les grignotages liés à la sensation de faim grâce à des repas plus copieux et mieux adaptés aux besoins de chacun. Manger aux heures de repas ne signifie pas que nous devons dévorer tout ce qui se trouve autour de nous durant nos pauses, mais bien identifier la quantité adaptée à notre satiété. Et avant de choisir les bons aliments qui contribuent à la satiété sans faire grossir, il convient avant tout de bien écouter son corps…

Comment ne plus avoir faim ?

Prenez aussi le temps de manger. Les experts recommandent de consacrer minimum 30 min à son repas. Et de respecter une pause de 4 heures entre chaque repas, et de 10 heures entre le repas du soir et le petit-déjeuner du lendemain.

La fatigue et la faim

Quand on mange parce qu’on est fatigué, cela provient soit des raisons précédentes qui nous mettent en état de fatigue (mentale), soit du fait que nous manquons de sommeil (physiquement). Une solution : Tout faire pour relâcher la pression et inciter au sommeil pour pouvoir dormir ; comme pas d’excitants passés 14h, pas de sport tard le soir, pas d’écrans après 21h30 (eh oui)

Quand le stress dérègle la faim

Vous suivez un régime alimentaire, vous avez tendance à dépenser beaucoup d’énergie à contrôler votre faim. En période de stress, vous ne pouvez plus lutter et ressentez une sensation de faim si grande, alors vous mangez.

Pour éviter ce genre de réaction, essayez de vous détendre en allant vous balader… Dans la même famille que le stress, d’autres émotions peuvent se révéler de véritables ennemis telles l’angoisse, la tristesse et l’ennui.

Le seul moyen de les combattre : se relaxer, sortir, s’aérer. Toute activité qui remotive et permet de s’évader.

Savoir écouter son corps pour ne plus avoir toujours faim

Pour bien maîtriser sa faim, il convient d’apprendre à écouter son corps, et ce n’est pas si simple ! A quel rythme se nourrir, en quelle quantités, et aussi comment reconnaître les aliments dont on a besoin (ou pas) ? D’abord, il convient d’éviter les produits que notre corps ne supporte pas. Ce qui n’est pas toujours évident… Les intolérances et les allergies augmentent, de plus, nous ne sommes pas égales devant la digestion et l’assimilation des aliments. Certains l’oublient mais nous sommes tous différents, et pas seulement extérieurement ! La morphologie ainsi que les antécédents génétiques et médicaux de chacune conditionnent l’impact que certains aliments auront sur la perte de poids. C’est pourquoi on n’hésite pas à prendre rendez-vous chez un(e) diététicien(ne) qui pourra vous renseigner. Ainsi, le professionnel, après avoir identifié vos faiblesses physiologiques, vos craquages, vos carences… vous conseillera une alimentation adaptée en prenant en compte de tous vos paramètres face à l’alimentation.

L’activité physique voir le sport, l’antidote à la faim

Comment faire pour ne plus avoir faim tout le temps ? Un remède pour ne plus ressentir la faim (qu’elle soit physique ou psychologique) ? L’activité physique et le sport !

Car faire de l’activité physique et pour d’autres du sport quand on suit un régime n’augmente pas forcément l’appétit. En effet, des neurotransmetteurs (dopamine, adrénaline ou encore noradrénaline) empêchent le cerveau de recevoir le signal de faim.

Au début de la pratique régulière d’un sport, si l’on prend du poids, c’est normal. Comment ? Tout simplement parce qu’on gagne du muscle, toujours plus lourd que la graisse !

 

Retrouvez des arcticles complémentaires sur ce sujet dans mon blog :

Les compulsions alimentaires et leurs mécanismes d’actions dans notre corps

Les hormones responsables

Les complusions alimentaires ou le trouble du réconfort.