Le blog

Conseils, astuces

Le samedi 12 juin 2021 , j animerai une mini conférence sur le « JEUN Intermittent « 

Il sera pratiqué par les participants du stage ,le 12 et 13 juin 2021(dont moi-même) organisé par l’ association «  la Montagne Bleue » 02200 Pasly la Montagne Bleue » 02200 Pasly

Au cours de ce temps pour NOUS, je demanderai à chacun d’observer les sensations et manifestations liées au Jeûn (toutes les personnes présentes viennent volontairement afin de vivre cette expérience)

J’aimerai le plaisir de vous communiquer ce recueil d’expériences lors d’un prochain article de mon blog .

Le jeûne ,c’est rajeunir dans son corps et dans sa tête

Un peu d’histoire …

Dans la plupart des groupements anciens et primitifs , le Jeûne était un acte obligatoire avant les grands événements de la vie tel que les semailles, le mariage, les nassances, le dépaart à la chasse ou avant de rendre un jugement.Ceci s’explique parle le fait, que ces moments particuliers nécéssitant d’être au mieux de sa forme physique et psychisque.

On retrouve la trace de ces pratiques dans de multiples cultures et ethnies, les Perses, les Ayrens, les Celtes, les druides Gaulois, les grands sages et philosophes grecs comme Platon ,Socrate.

Hippocrate, adepte du Jeûne, il y a plus de 2500 ans ,avait déjà mis en lumière que la santé est directement lié à la qualité de nos HUMEURS.Cela consiste à dire que , les surcharges alimentaires , le stress ou des défauts d’élimination de nos déchets métaboliques altérent nos liquides nourrriciens.Aussi, être de bonne HUMEUR , c’est avoir notre partie liquidienne propre.

Il s’agit du sang, de la lymphe mais aussi des liquides extra et intra cellulaires.

N’oublions pas que nous sont composés de 65 % d’EAU , d’où l’importance de nos HUMEURS..

Le Jeûne c’est quoi?

C’est renoncer à la nourriture solide (et liquide dans certains cas), sur des durées différentes.

Plus qu’un rituel religieux, il est aussi pratiqué à des fins diététiques car on lui prête de nombreuses vertus.

on dit du jeûne qu’il assainit le corps dan sa globalité des substances « nocives ».

Les cellules de notre corps ont la capacité de se réparer elles-mêmes.Ce processus est appelé

«  L’Autophagie » et s’apparente à un rajeunissement cellulaire.

Il peut être déclenché par un procédé trés simple : le Jeûne

 

L’ OBJECTIF du Jeûne est de stopper l’ingestion de TOXINES par l’organisme et d’activer le processus de l’autophagie des cellules afin de nettoyer et restaurer l’organisme de l’intérieur.

Au contraire, les méthodes de détoxication habituelles visent à éliminer les toxines par les organes d’élimination.

On dit ainsi du jeûne qu’il assainit le corps dans sa globalité et le rend plus résistant à long terme. Il n’est cependant pas à pratiquer à la légère…

 

Comment cela se passe ?

Dès que le corps est privé de ces ressources, il va alors déstocker l’énergie il la trouve, grâce aux dépôts d’hydrates de carbone, les réserves de graisses et de protéines.

Le corps qui ne concentre plus son énergie vers la digestion, peut alors se focaliser sur la suppression des agents toxiques accumulés.

Ainsi les substances nocives de l’organisme sont canalisées et évacuées lors du jeûne.

Dès lors, il devient très important de boire beaucoup pour se débarrasser de ces substances indésirables.

Qu’est ce que l’ autophagie des cellules?

C’est la capacité des cellules d’éliminer les substances indésirables qui ont pu pénétrer en elles.

comme les virus, les bactéries, les toxines.

« AUTOPHAGIE » signifie «  qui se mangent elles-mêmes »

Des millions de réactions se produisent quotidiennement dans nos cellules.Parmi ces réactions, certaines générent des composants indésirables ou endommagés.Lors du processus de l’autophagie,ces « déchets » vont être automatiquement recyclés par la cellule.

En résumé : l’autophagie est la capacité des cellules à se réparer toutes seules.

 

Le Jeûne intermittent : mode d’emploi

Aujourd’hui, le jeûne est le fait de choisir consciemment et de façon structurée de manger durant une certaine plage horaire ou de ne pas manger un certain nombre d’heures ou de jours avec des buts différents (perte de poids, longévité, augmentation des performances, choix religieux).

Pendant le jeûne, on continue à boire de l’eau, du thé, du café ou des infusions non sucrées. On considère que le corps rentre en phase de jeûne, 6h après avoir pris son dernier repas.

 

Il se révelle trés efficace et simple à mettre en place dans votre vie quotidienne.

pascale-massart-dieteticienne-conseille-en-produit-medecine-douce-soissons-urcel-coucy-domicile-aisne-photo-jeuner-inter-horloge-fasting.jpg

=Je me suis concentrée sur 4 méthodes

  • Le jeûne de 16 heures ou la méthode 16/ 8 Sa particularité : il suffit de ne sauter qu’un seul repas, le petit déjeuner, le déjeuner ou le repas du soir. Il convient que le repas précédant le jeûne soit léger afin d’avoir une digestion courte. Ce jeûne est très facile à mettre en place et peut se répéter une à trois fois /semaine.Il fait parti intégrante du programme alimentaire de certains de mes patients.

  • Le jeûne de 24 heures Même principe que le jeûne de 16 heures, sauf qu’il faut sauter deux repas. Il peut s’effectuer une fois /semaine, ou tous les 15 jours.

  • La méthode 5-2 : on mange normalement la semaine et on mange une seule fois par jour le week-end.

  • La restriction calorique mimée : durant 5 jours, on limite les effets d’un jeûne plus long grâce à une stratégie alimentaire particulière.

Parmi tous ces jeûnes, certains sont plus conseillés que d’autres par le corps médical. Il s’agit de : l’alimentation limitée dans le temps, du jeûne de 24h et de restriction calorique mimée 5jrs ou une à deux fois par trimestre.D’une manière générale, les jeûnes courts ne présentent pas de risques pour la santé.

Durant le jeûne, vous pouvez bien évidemment consommer de l’eau ou des tisanes à volonté. La fréquence des jeûnes est à adapter par chaque personne, selon sa constitution propre. Les personnes les plus fragiles ne peuvent les entreprendre que sous avis médical.

Avant la dite période de «  Jeun » , selon sa durée et comment vous souhaitez la vivre, il est nécessaire de passer par une période de préparation afin de modifier vos habitudes alimentaires et vos attitudes ( stress, pensées négatives, émotions en tout genre).

Les BIENFAITS du Jeûne Intermittent

Les plus souvent remarqués :

  • Une peau plus belle

  • Un renforcement du système immunitaire

  • Une perte de poids et une meilleure fonction intestinale meilleure fonction intestinale

  • Un soulagement général des plaintes chroniques

  • Un développement du goût et de l’odorat

  • Une réduction du taux de cholestérol dans le sang

  • Un relâchement des tensions musculaires et vertébrales

Mais aussi , trés recherché : la perte de poids

Depuis toujours, le corps s’adapte à son environnement et stocke les graisses pour pallier les manques d’accès à la nourriture. Dans les pays occidentaux, la nourriture est disponible à profusion et la vie sédentarisée ne permet pas de dépenser autant de calories qu’il le faudrait.

Très souvent, les personnes qui souhaitent perdre du poids se lancent tête baissée dans un jeûne intermittent.

En effet, pour perdre du poids, il faut consommer moins de calories que ce que l’on dépense. Et le jeûne intermittent permet une réduction calorique naturellement à condition d’avoir une alimentation saine et variée.

Il préserve également la masse musculaire.

En quelques semaines, le jeûne intermittent diminue les graisses corporelles.

Cette perte de graisse se fait majoritairement autour du ventre, au niveau des graisses sous-cutanées, surtout des graisses viscérales, les graisses stockées autour de nos organes.

Ces dernières graisses sont les plus problématiques pour la santé car elles modifient négativement l’équilibre du système hormonal, immunitaire et digestif.

Les effets de la perte de graisse sont visibles au bout de 2 à 3 semaines et se poursuivent durant plusieurs mois jusqu’à atteindre votre poids de forme.

 

Le jeûne intermittent pour vivre plus longtemps en bonne santé

Le jeûne intermittent agit sur la graisse, notamment la graisse viscérale.

Il faut savoir que ces graisses stockées sont le signe d’une perturbation hormonale et notamment de l’insuline, qui est au cœur de la prise de poids.

Il permet de normaliser le fonctionnement de la sécrétion d’insuline suite à la consommation de glucides et d’aliments, de diminuer la résistance à l’insuline et de maintenir un taux de glycémie favorable à la santé.

A mesure du vieillissement, les cellules ont tendance à devenir résistantes à l’action de l’insuline entraînant des dérèglements de nombreux systèmes de l’organisme.

La sédentarité, le manque progressif de sommeil, l’alimentation moderne et l’excès de stress accélèrent cette résistance.

Hors, cette hormone de stockage est indispensable pour le bon fonctionnement de l’organisme : c’est elle qui oriente les acides aminés, glucides et graisses vers les muscles, le foie ou les cellules graisseuses.

En cas de résistance à l’insuline, le pancréas arrive à sur-produire de l’insuline, sauf que cela peut engendrer d’autres soucis sur le long terme comme un diabète de type 2.

Le jeûne intermittent permet donc de retrouver une sensibilité à l’insuline et un contrôle de la glycémie optimale.

Il est également bénéfique pour la santé cardio-vasculaire. En réduisant l’inflammation et la résistance à l’insuline, il améliore le fonctionnement des cellules endothéliales qui tapissent les vaisseaux sanguins, réduisant ainsi la pression artérielle et l’hypertension.

Des études montrent que le jeûne intermittent améliore le fonctionnement cérébral, la mémoire spatiale, la mémoire associative et la mémoire de travail tout en diminuant la neuro-inflammation. Si le cerveau retrouve un meilleur fonctionnement et une meilleure harmonie, cela impacte positivement tout le système hormonal, permettant de retrouver un équilibre. C’est ce qu’on appelle les boucles de régulation.

Les moments de jeûne sont également bénéfiques pour votre microbiote intestinal.

Le système digestif étant au repos, cela lui permet de se régénérer chaque jour et d’avoir une plus grande diversité de bactéries présentent dans le microbiote.

En résumé, le jeûne intermittent à de nombreux bienfaits sur la santé tels que :

  • amélioration de la sensibilité à l’insuline et du contrôle de la glycémie ;

  • diminution de la pression artérielle ;

  • diminution de l’inflammation dans le corps ;

  • mobilisation accrue des réserves de graisse pour le carburant ;

  • le maintien de la masse musculaire ;

  • réduction du risque de maladies chroniques telles que le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires, les maladies du foie, la maladie d’Alzheimer et certains cancers ;

  • réduction des dommages causés par les radicaux libres, ralentissement du vieillissement et amélioration de la régénération cellulaire.

Les améliorations sur la santé s’installent au bout de 2 à 6 mois selon votre état de santé physique au commencement.

Augmenter ses performances avec le jeûne intermittent

Durant les phases de jeûne, les corps cétoniques produisent des molécules qui vont aider le cerveau, le cœur, les muscles et les tissus à être plus performants et à mieux se régénérer.

Vous êtes également plus sensibles à l’insuline, vous en sécrèterez peu pour métaboliser les aliments, facilitant ainsi la perte de poids et la prise de muscle.

L’effort durant l’entraînement élève la sensibilité à l’insuline, de ce fait, lors du repas suivant les nutriments iront vers les muscles pour faciliter la récupération, ils ne seront pas stockés dans les graisses et vous gagnerez en énergie.

Une pratique raisonnée du jeûne intermittent

Avant de se lancer tête baissée sur la pratique du jeûne intermittent, il est important de définir ses objectifs et d’appliquer la méthode la plus adaptée à votre santé et votre métabolisme.

Bien s’alimenter

Mieux manger est une des fondations du corps pour réguler et maintenir les équilibres physiologiques propices à une bonne santé.

Pour se régénérer, se reconstruire et s’adapter, le corps a besoin d’énergie et de nutriments. C’est pourquoi il est essentiel d’avoir une alimentation saine quand on se lance dans un jeûne et surtout une alimentation qui respecte les grands équilibres : digestif et immunitaire, glycémique, énergétique, acido-basique, hormonal et antioxydant.

Avec la perte de nutriments des aliments aujourd’hui, il est essentiel de consommer des compléments alimentaires au quotidien pour garder un apport en vitamines et minéraux.

Et en période de jeûne, cette supplémentation est plus que nécessaires.Les compléments alimentaires seront vos alliés tout le long de l’année : multivitamines, magnésium, oméga 3, vitamines D3 K2 et probiotiques.

Continuer le sport

La pratique sportive est essentielle durant le jeûne. Il va permettre aux graisses de fondre et permettre à l’insuline d’envoyer les nutriments directement dans les muscles et non d’être stockés.

Bien entendu, selon le jeûne intermittent que vous pratiquez, la pratique sportive doit être adaptée.

Ne faites pas un effort trop intense pendant votre phase de jeûne. Prévoyez un programme sportif adapté en fonction de votre alimentation.

 » les yeux sont pour le monde extérieur, ce que le Jeûne est pour le monde intérieur »

belle citation de GANDHI

Un accompagnement dans la pratique de son Jeûne INTERMITTENT

Il vous suffit de me contacter au 06 28 32 50 50 prendre rdv pour un bilan initial pour mettre en place votre programme « JEUNE Intermittent » ,une bonne répartition alimentaire de qualité et saine et des conseils en compléments alimentaires.C’est avec bienveillance, que je vous coatcherai pendant la durée nécessaire de votre accompagnement .

Source :

CARRIO C., Jeûne Intermittent, approche raisonnée

Vous pouvez retrouver un documentaire sur Arte de Juillet 2020 sur  » Le jeûne , une nouvelle thérapie »

 

Le jeûne ,c’est rajeunir dans son corps et dans sa tête

 
pascale-massart-dieteticienne-conseille-en-produit-medecine-douce-soissons-urcel-coucy-domicile-aisne-photo-jeune-inter-assiette-et-couvert-bois.jpg